MIRALL MOGUT* (*miroir flou; catalan): le blog de Fred Romano

Fred Romano, écrivain et artiste, a du faire face à la sclérose multiple. Elle a trouvé une cure et repris goût à la vie et à l'écriture. En 2011, elle a publié son nouveau roman en français, Normal aux éditions Kirographaires www.edkiro.fr/normal.html

01 avril 2009

Corée du Sud, l'otage alimentaire

Barak Obama est le copain des européens, mais en terre conquise, comme la Corée du Sud, où la constante menace de la Corée du Nord aide à rendre la population bien obéissante, bas les masques, et l'on revient aux bonnes vieilles habitudes. Ainsi, les USA ont trouvé le moyen de se débarrasser des bovins de plus de 30 mois (cad suspectibles de dévelloper les symptomes de la maladie de la vache folle), dont eux-même ne veulent pas. En réalité, les américains sont si dégoutés qu'ils ont pris (secrètement, puisque le sujet est encore secret defense) la sage décision de ne plus inclure les "downer cows"  dans les aliments pour animaux (notez que l'on ne mentionne pas leur usage comme aliment pour humain, vous verrez que le détail a son importance). Sage décision si l'on considère la réalité des downer cows (vaches qui se couchent, cad vaches qui ont les symptomes de la maladie de la vache folle, mais qui n'ont pas vu de vétérinaire), alors que jusqu'à présent les américains tout en niant au niveau international (pas de downer cows à l'OIE) ont continué à introduire ces bovins malades dans les chaînes alimentaires, humaines et animales. Le staff de Barak Obama a probablement pris conscience de ce que cela signifiait vis-à-vis des consommateurs américains (un complet mépris de la sécurité alimentaire) mais malheureusement, dans le staff d'Obama, il y a encore beaucoup de politiciens pourris, ainsi Max Baucus, chef des finances du Sénat américain et sénateur du Montana, état où justement on traite les bovins de plus de 30 mois. Ainsi, Mr Baucus a enfin trouvé une sortie pour les embarrassants déchets de vieux bovins: obliger la Corée du Sud à les acheter, sous prétexte qu'ils ne respectent pas les standards de l'OIE (desquels les américains se moquent depuis des décennies) et qu'on peut sans aucun doute facilement les accuser de ne pas respecter les règles du libre échange. Toute l'affaire est tellement pourrie qu'elle sent la charogne. Ce n'est pas avec un de ses jolis sourires et du "yes, we can" que Obama va se sortir de cette affaire, puisque ses prédécésseurs ont préféré enterrer la merde, ça commence à puer. N'oublions pas qu'une étude des services vétérinaires américains concluait, déjà en 1985 qu'il y avait deux fois plus de chances que se dévellope une épidémie de maladie de la vache folle aux Etats-Unis, étant donné leurs systèmes d'alimentation animale ainsi que la plus grande quantité de farines de viande et d'os dans l'alimentation des herbivores. Le dossier en question a disparu des archives américaines, bien que certains chercheurs l'aient conservé. En attendant, les services vétérinaires coréens ne sont pas très contents: http://english.hani.co.kr/arti/english_edition/e_opinion/347388.html

Posté par FredRomano à 15:12 - vache folle - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Chère Fred,

    Quel poison d'avril tu nous contes il était une fois, les carnassiers parlent aux carnassiers !

    Avec toute mon amitié fraternelle

    Franck dit Bart

    Posté par Franck dit Bart, 03 avril 2009 à 20:40
  • Salut à Franck au passage... Dans la panade ; c'est la dure période anniversaire de la mort de mon fils, je ne trouve guère que dans l'amitié quelque force pour résister... Ah! résister, résister, notre monde molasson y est-il prêt ou en est-il près ? Voire...
    Bises ensommeillées. Je suis épuisée de chagrin et de fatigue, ça ira mieux demain...si l'odeur de charogne n'est pas trop forte. Mais, bof, y a le printemps et les petits oiseaux sont là aussi, ça sent bon et ça pépie, et nos vaches paissent paisiblement dans de grasses prairies en me regardant faire ma promenade solitaire et amicale.
    Je vous embrasse, des bises berrichonnes goûteuses !

    Posté par Duszka, 04 avril 2009 à 00:21
  • Salut Duszka,

    Bon moral et bon printemps à toi et à Micha.

    Grosses bises à Fred et Duszka du Médoc, après un retour de manif à Bordeaux contre un futur proche terminal métahnier situé au Verdon qui saloperait le dernier estuaire viable d'Europe.

    Fraternité amicale à toutes les deux

    Franck

    Posté par Franck dit Bart, 04 avril 2009 à 22:25
  • Et ils seront encore plus sages avec un lance-missile pas loin. La Corée du Nord met les pouces en pleine fête de l'OTAN... Brr, brrr, ça craint tout ça.

    Posté par Duszka, 06 avril 2009 à 08:56

Poster un commentaire