MIRALL MOGUT* (*miroir flou; catalan): le blog de Fred Romano

Fred Romano, écrivain et artiste, a du faire face à la sclérose multiple. Elle a trouvé une cure et repris goût à la vie et à l'écriture. En 2011, elle a publié son nouveau roman en français, Normal aux éditions Kirographaires www.edkiro.fr/normal.html

26 juin 2007

Miracle

Ce matin, une pluie miraculeuse a frappé l'île de plein fouet, en une heure, il est tombé 20 cm d'eau propre, pas la boue qui tombe du ciel quand le vent souffle du Sud (l'Afrique et le Sahara sont plus proches que l'Espagne). Toute l'île a semblé se secouer, les plantes moribondes écrasées de chaleur ont eu un dernier sursaut, étalant leur maigre feuillage pour recevoir la manne. La pluie était totalement inattendue, hier avait été battu un nouveau record de chaleur. Bien que l'affolement des fourmis nous ait mis la puce à l'oreille, ça tout de même été une surprise au petit matin, un vrai miracle de l'aube. Il faut alors courir fermer toutes les fenêtres, rentrer les hamacs, balayer les gouttières engorgées (pas question d'en perdre une goutte). Demain je vais à la ville faire mes analyses annuelles à l'hôpital de Bellvitge. C'est comme un examen, avec stress inclus. De toutes façons, mes médecins ne sont pas tendres, une fois, alors qu'on me charcutait une ponction lombaire, on a entrepris mon mari. "Ca ne fait qu'un an que vous êtes mariés? Tant mieux. Voici les statistiques de divorce chez les couples dont au moins un des deux dévellope une maladie neurodégénérative. Ne vous en faites pas. Vous n'êtes pas coupable." Mon mari a eu le courage de les envoyer chier comme ils le méritaient, puis ensuite de me le raconter, bien que les médecins lui aient interdit de le faire. On est bien contents tous les deux d'avoir enculé leurs putains de statistiques. Mais enfin, je continue à les consulter. Bien qu'ils ne soient pas foutus de faire grand-chose mis à part des statistiques, il paraît que ce sont les meilleurs. Ce qui est sûr, c'est qu'en France, ils m'avaient fait une exploration par IRM de la colonne vertérable et ils n'avaient rien trouvé. Mais le médecin était un ami de ma soeur et je crois qu'il a tout simplement eu peur de m'annoncer la nouvelle. J'étais si insouciante à l'époque, même si je boitais déjà pas mal. Deux mois plus tard, les Catalans m'ont diagnostiquée, à la suite d'une exploration plus poussée. Cependant, l'amélioration qu'ils ont ensuite constatée est dûe aux bains thermaux hongrois et italiens (ce qui gêne considérablement mes médecins catalans, bien que je leur épargne bien des dépenses en interférons et autres médecines lourdes). Bref, je reviens après-demain pour vous donner des nouvelles du front...   

Posté par FredRomano à 12:30 - sclérose multiple - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Je pense fort à toi

    Les médecins se croient permis de parler à la famille en catimini : c'est irrespectueux et con. Le seul interlocuteur c'est le malade. A lui de gérer. La présence des proches elle est de son fait, pas de celui des médecins. Le relation essentielle avec les proches se fait dans la réalité de l'amour, de la tendresse, du partage. Pas en intermédiaire médical. On va m'enlever un bon morceau d'intestin, et je t'assure que c'est à moi qu'il faudra parler pour les suites, sinon, je me casse. C'est tellement important le dialogue d'amour, sans agent extérieur.
    Oui, ma Belle, je pense à toi et à ton homme. Prenez ce qui vous revient.
    Quant à la pluie, ici on en a par-dessus bord. Les fleurs - roses en particulier - pourissent en boutons. Les pommes de terre ont des feuilles à hauteur de ma tête ! Bon, les nappes phréatiques ont eu leur boisson salvatrice : ça c'est bien.
    Bises
    Duszka

    Posté par duszka, 26 juin 2007 à 15:17
  • Courage, Fred la vie est belle

    Pour sûr que les cures les médecins à l'eau la pratique, ils n’en ont cure les ignares !
    Pour sûr aussi que toutes tes lectrices et tous les lecteurs attendent de tes nouvelles de la vie est belle en une Fred, amante de la vie qui fait mentir les débâcles de la science friction.
    Amitiés à toi et à ton cher mari, « juste quelqu’un de bien » comme qui dirait le pote Kent, écrivain et auteur compositeur et dessinateur de talant.

    Posté par franck dit Bart, 26 juin 2007 à 17:47
  • Bon courage aussi à Duszka

    Dans mon empressement, le talant a pris un pli de a d'avance à la place du e.... mais bon.

    Courage les aminches et revenez-nous vite, frangines de la plume acerbe et fraternelle.
    Je conte il était une fois sur vous, histoire de faire basculer les galères si terne à terme.

    Vive la vie est belle et vive la vie dans toute sa splendeur.

    Amitiés à vous.

    Franck

    Posté par franck dit Bart, 26 juin 2007 à 17:55

Poster un commentaire